Agent / agente d'opérations
aériennes

Maillon essentiel d'un vol domestique ou international, de voyageurs ou de fret, l'agente ou l'agent d'opérations aériennes prépare et suit les vols à sa charge afin d'en garantir la sécurité et la rentabilité économique.
Niveau minimum d'accès :  Bac + 1
Salaire débutant :  1767 €
Statuts :  Statut fonctionnaire, Statut salarié

Synonymes : Agent/e d'exploitation des compagnies aériennes, Agent/e technique en exploitation aérienne, Employé/e de transit aérien, Flight dispatcher

Secteur professionnel : Logistique et transport

Centre d'intérêt : J'aime les langues

Le métier

Préparation en amont

L'agente ou l'agent d'opérations aériennes, établit le plan de vol, qui devra être approuvé par le commandant de bord de l'avion. Pour cela, il faut tenir compte des conditions météorologiques (vent, température, pression atmosphérique), de la route choisie, des performances de l'avion, de la quantité de carburant nécessaire pour le voyage, qui influencera la quantité de marchandises admissibles à bord. Les documents techniques et concernant les marchandises doivent également être contrôlés.

Optimisation économique

Les agents d'opérations aériennes doivent prendre en compte la dimension économique de chaque vol dont ils ont la charge. Il leur faut veiller à optimiser la dépense en carburant notamment. Avant chaque vol, ils calculent précisément combien de carburant sera nécessaire. S'ils travaillent sur des avions de fret, ils peuvent répondre aux questions opérationnelles des clients.

Suivi et assistance

L'agente ou l'agent organise également les escales en cours de vol, gère et organise le chargement de l'avion, s'assure que les règles relatives à l'hygiène, à la sécurité et au respect de l'environnement sont bien respectées. En cas d'incident (panne, mauvaises conditions météo, etc.) les agents assistent l'équipage pour choisir une autre route par exemple.

Compétences requises

Rigueur

La sécurité des personnels comme des usagers de l'aéroport ou des passagers est sa priorité. Rien ne doit être laissé au hasard et la préparation en amont, notamment la rédaction des documents techniques, doit être minutieuse et suivie de vérification réglementaires indispensables.

Réactivité et organisation

L'agente ou l'agent d'opérations aériennes doit rester concentré et prêt à réagir si un incident survient. Il faudra trouver une solution alternative le plus rapidement possible, sans que la sécurité des personnels ou des passagers ne soit remise en question. Organisation, sang-froid, planification et sens des responsabilités sont primordiaux dans ce métier aux tâches multiples. Il faut savoir gérer les priorités et se rendre disponible en cas d'urgence.

Logiciels et anglais

Les agents d'opérations aériennes doivent avoir de bonnes bases en anglais, notamment le langage technique propre à l'aviation et à l'aéroportuaire. L'Enac (École nationale de l'aviation civile) demande d'ailleurs un niveau d'anglais B1 à l'entrée en formation. Ils doivent également être à l'aise avec l'informatique et les différents logiciels spécifiques (Flight Smart, NFP...) qu'ils sont amenés à manier au cours de la journée.

Où l'exercer ?

Horaires irréguliers

Les avions volent tous les jours et quasiment en continu. Par conséquent, les agents d'opérations aériennes sont amenés à travailler en journée mais aussi la nuit ou les week-end, les jours fériés, etc. par roulements.

Sur ordinateurs et sur le terrain

Météo, routes à suivre, charges et carburants... l'agente ou l'agent d'opérations aériennes utilise des logiciels informatiques spécifiques qui lui permettent d'effectuer son travail de manière optimisée et d'échanger les informations avec les différents acteurs, qu'ils se trouvent au sol, à bord, à destination ou au départ de l'avion. Les échanges se font parfois en anglais et il faut également suivre de près l'évolution des réglementations aériennes.

Cheville ouvrière

Les agents d'opérations aériennes travaillent en équipe. Leur rôle de coordination leur permette d'être en contact avec de nombreux professionnels : les commandants de bord à qui ils remettent le plan de vol, les bagagistes pour un chargement/déchargement rapide et sans accroc, les personnels de bord au moment de l'embarquement et du débarquement ou du comptage des passagers, les avitailleurs qui remplissent l'avion de carburant ou encore les agents de pistes.

Les études

Après le bac

1 an pour obtenir le titre de flight dispatcher-agent d'opérations aériennes de l'Enac (École nationale de l'aviation civile).

bac + 2

Emploi et secteur

Surtout dans les compagnies aériennes

Les agents d'opérations aériennes sont essentiellement recrutés au sein des compagnies aériennes. Le tourisme se porte toujours bien en France et les aéroports s'agrandissent pour accueillir toujours plus d'avions. Une chance pour les agents d'opérations qui sont recherchés régulièrement, y compris à l'étranger

Parfois pour le fret

Les aéroports peuvent également recruter des agents d'opérations, via les sociétés de gestionnaires d'aéroports ou celles d'assistance en escale. Certains agents sont recrutés spécifiquement pour les vols de fret. Il n'est pas rare de commencer dans la profession par des contrats à durée déterminée (CDD) lorsque le trafic aérien s'intensifie. C'est l'occasion de faire ses preuves !

Une carrière diversifiée

Après quelques années d'expérience, une agente ou un agent d'opérations aériennes pourra superviser une équipe ou un service. Il est aussi possible de bifurquer vers la formation technique ou la logistique par exemple.

Salaire du débutant

À partir du Smic