Aller au contenu
Logo de la République Française Logo de France Relance
  • Accueil
  • Le buzz des cordées
  • De l’intérêt d’une évaluation des politiques publiques : le cas des cordées de la réussite en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Accueil du dossier Nouveauté : parution du guide des cordées de la réussite à l’attention des établissements têtes de cordées 2020-2021 : les cordées de la réussite évoluent ! La semaine des Cordées de la réussite au lycée Charles Jully de Saint-Avold Cordée « Ambition métiers de l’enseignement et de l’éducation » La Fabrique Numérique : une porte ouverte vers le champ du digital et des nouvelles technologies Les collégiens niçois détectent des planètes extrasolaires Les Cordées de la réussite : une chaine de solidarité créée entre lycéens Les Grandes Écoles de la Défense s'engagent dans les Cordées de la réussite Cordée Transport et logistique (IUT d'Allier) Découvrez toute la richesse de la Cordée Égalité des chances « Ô Talents » portée par l’INSA de Toulouse. Naissance d’un réseau de solidarité scolaire : le tutorat étudiant de maths en distanciel De l’intérêt d’une évaluation des politiques publiques : le cas des cordées de la réussite en Provence-Alpes-Côte d'Azur CReME, cordée de l'Université de Haute-Alsace Développer l'ambition par la culture en Moselle Dis moi c'est quoi l'université ? Zoom sur les cordées de Science Po Lyon La Semaine des cordées dans l'académie de Strasbourg L’académie de Versailles double le nombre de lycéens concernés par les cordées de la réussite La semaine nationale dans l’académie de Lille Zoom sur les cordées de la réussite au Collège Vauban de Belfort La Classe Préparatoire à l’Enseignement Supérieur (CPES) de l’ENS de Lyon OSE L’ISAE-SUPAERO La semaine nationale des cordées de la réussite dans l’académie de Limoges

De l’intérêt d’une évaluation des politiques publiques : le cas des cordées de la réussite en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Publication : 26 janvier 2021
Cet article portant sur les collaborations avec des chercheurs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, tentera de montrer ce que cet adossement à la recherche apporte aux institutions, aux chercheurs, aux acteurs de terrain, l'impact sur les dispositifs, sur leur mode de gestion, etc.

Les sujets d'étude et les enjeux

L’académie d’Aix-Marseille est forte d’une longue expérience de collaboration avec des chercheurs en sciences sociales dans le cadre de sa gestion des Cordées de la réussite et des Parcours d’Excellence.  L’académie de Nice vient d’initier une étude d’impact sur les Cordées de la réussite de de son territoire. Cette note propose de préciser quels sont les sujets d’études au cœur de ces partenariats et de pointer quelques enjeux liés à la collaboration entre des équipes de recherche et des services académiques. 

Synthèse des travaux dans l'académie d'Aix-Marseille

Dans l’académie d’Aix-Marseille, autour de la problématique de l’accompagnement des publics vers l’enseignement supérieur, les liens de collaboration avec des chercheurs durent depuis une dizaine d’années.

Une première série de recherches (2009-2015) a porté sur la mise en place des Cordées dans l’académie avec pour but de mieux appréhender les effets du dispositif sur les élèves à partir de méthodologies diverses : analyses statistiques (à partir de données fournies par les porteurs de projets) ; questionnaires (auprès d'élèves et d'étudiants tuteurs) ; entretiens (avec des élèves et leur famille, des enseignants et des étudiants tuteurs) ; observations (de séances de tutorat et de journées d'échanges entre les acteurs). Les cordées n’ont pas été appréhendées dans leur ensemble mais par catégories d’actions et d’élèves concernés.

Une deuxième série de travaux s’est déroulée entre 2016 et 2019 autour de la mise en place des Parcours d’excellence (ParEx). Dans le cadre du déploiement d’un dispositif en construction, complémentaire des Cordées, le choix a été fait de se concentrer sur l'accompagnement des élèves de REP+ lors de leur passage de la 3e à la 2de. C’est là en effet un point névralgique du parcours des élèves, qui permet aussi de réfléchir aux apports que peuvent constituer les accompagnements Cordées ou ParEx. Pour cela, trois études ont été menées afin de croiser : ce que dit la recherche de cette transition (à partir d’une revue de la littérature existant sur le sujet), ce qu’en disent les équipes pédagogiques (à partir d’entretiens avec différents types de personnels de collèges et lycées accueillant des élèves de REP+) et ce qu’en disent les élèves (à partir de questionnaires et d’entretiens auprès d’élèves de 3e et de 2de).

Les études ont donné lieu à un certain nombre de préconisations et ont fait l'objet de comptes-rendus réguliers, sources d'échanges entre l'ensemble des acteurs impliqués.

Ce temps long de collaboration a permis aux chercheurs non seulement d’accéder à des terrains de recherche et des données spécifiques et assez souvent difficiles d’accès, mais aussi de pouvoir jouer un rôle dans la réflexion autour de la mise en place et la gestion des dispositifs, étudiés dans un esprit coopératif.

Ce travail en commun a permis de nourrir des réflexions à trois niveaux :

  • Sur la façon dont une institution peut répondre à ses questionnements initiaux et les dépasser en s'appuyant sur la production de résultats de recherche, et comment ceux-ci font évoluer à la fois les objectifs des acteurs institutionnels et le suivi concret des dispositifs.
    - Dans la gestion des Cordées, cela a permis d’affiner l’accompagnement des porteurs de projets sur des sujets comme le ciblage des élèves, la formation des tuteurs, la place de la famille, le danger de l’imposition normative et de la violence symbolique de certaines modalités d’actions, etc.
    - Dans la gestion des Parcours d’Excellence, cela a permis d’interroger la notion « d’excellence » et de « parcours de l’élève », d’en repérer les points névralgiques (ici le passage de la 3e à la 2de), et d’y centrer les actions.
  • Sur la façon dont les chercheurs peuvent, tout en s'inscrivant dans les attentes des commanditaires, produire des résultats intéressant les champs de la recherche en éducation et ouvrir de nouvelles pistes de questionnements. On peut signaler ici entre autres :
    - la mise en place d’un séminaire de recherche à l’INSPE sur les inégalités et la démocratisation en éducation, accueillant des chercheurs et des doctorants et ouverts aux acteurs de terrain.
    - la participation d’étudiants de master et de doctorat aux différentes études.
  • Sur la façon dont les relations entre chercheurs, acteurs institutionnels et acteurs de terrain (ici majoritairement des enseignants et des personnels de l'Education Nationale) peuvent évoluer vers un dépassement des frontières entre des univers traditionnellement cloisonnés, et comment cela peut influencer les pratiques quotidiennes des acteurs de terrain. On peut citer ici :
    - Les Journées d’Échanges du réseau, qui sur un format de séminaire, rassemblent ces différents partenaires et traitent collectivement de thèmes choisis, nourris des points de vue de chacun, et qui, ce faisant, élargissent le champ de réflexion de chaque profil d’acteurs sur des sujets aussi divers que : les stratégies familiales d’évitement de certains établissements, la forte présence des filles dans les dispositifs ou la problématique mobilité géographique des élèves …
    - L’inscription au Plan de formation académique (PAF) de l’éducation prioritaire d’une formation « Parex » permettant à des chefs d’établissements et des enseignants de collèges et de lycées de se rencontrer pour travailler ensemble la liaison 3è-2de notamment en prenant appui sur les Parcours d’Excellence.

Si cet adossement à la recherche enrichit incontestablement les pratiques des uns et des autres, il nécessite aussi d’être vigilant sur les protocoles de collaboration, et de mobiliser du temps dédié pour suivre et participer aux différentes étapes qui jalonnent le partenariat.

Certains points doivent ainsi faire l’objet d’une attention particulière :
- la nécessaire recherche de financement et les démarches associées,
- le conventionnement, étape délicate (parfois longue), de compréhension mutuelle des attentes qui doit articuler le temps long de la recherche et le temps court de l’aide à la décision et l’organisation qui y est liée,
- la gestion et la propriété des données, ainsi que leur mode de restitution,
- l’aide aux enquêtes de terrain, notamment en favorisant l’accès et l’interface avec les acteurs de terrain.

Par ailleurs, ces collaborations permettent également, aussi bien pour les agents de l'institution que les chercheurs, une découverte et une ouverture mutuelles. Cela les amène ainsi à développer une réflexivité plus forte sur leurs objectifs et leurs pratiques, autorisant des interrogations voire des remises en question de leurs représentations propres et une meilleure reconnaissance de leurs champs d'expertise respectifs. C’est là un apport collatéral qu’il s’agit de ne pas sous-estimer.

Étude en cours dans l'académie de Nice

L’académie de Nice a initié en 2019-2020 un projet d’étude avec ELMI Expertise. Il s’agit là du pôle d’expertise académique de l’Ecole Universitaire de Recherche ELMI de l'Université Côte d’Azur qui a pour vocation de renforcer les liens entre chercheurs, étudiants et acteurs socio-économiques locaux. L’objectif est d’évaluer le dispositif des Cordées de la Réussite tel qu’il s’est développé dans l’académie de Nice, et une partie du projet d’étude sera réalisée en association avec des étudiants du Master Expertise Economique. Ce travail de recherche vient enrichir les données déjà disponibles au niveau régional.

L’étude se déroulera en deux volets. Dans son premier volet, l’étude s’orientera vers une évaluation rétrospective du dispositif grâce à la réalisation d’une enquête quantitative dans les lycées. Les thématiques abordées dans le questionnaire permettront de mieux connaître le public des « encordés » et d’évaluer, entre autres, l’évolution de l’ambition de l’étudiant, l'estime de soi, leur connaissance en matière d’orientation et la consolidation de leur projet professionnel, grâce à la comparaison du public « encordés » à un groupe témoin appelé le « contrefactuel ». En parallèle à l’évaluation rétrospective, un processus de collecte de données relatives aux élèves encordés à partir de la rentrée 2020 sera initié afin d’assurer un suivi continu du dispositif, d’apporter un éclairage récurrent au comité de pilotage mais également dans le but que soit constituée une base de données consolidée dans l’optique de réaliser à terme d’autres études d’impact

Dans un contexte de régionalisation académique, ces différents travaux ont vocation à être mis à la disposition de l’ensemble du territoire Paca.

Ces collaborations de recherche permettent par ailleurs de créer un écosystème vertueux en mettant à disposition des institutions locales l’expertise de la recherche et en permettant aux chercheurs et aux étudiants de mettre en application leurs connaissances à travers des projets d’études concrets dont les résultats tenteront d’améliorer la gouvernance territoriale des politiques publiques. En retour, le monde de la recherche trouve là une occasion privilégiée de se nourrir de réalités de terrain en mouvement et d’ajuster des problématiques théoriques à des pratiques concrètes d’acteurs.